Naturopathie

marielle girault

par Marielle Girault

Qu’est-ce que la naturopathie ?*

Elle puise des racines dans toutes les grandes traditions hygiéno médicales du monde, depuis les civilisations de Sumer et des Esséniens jusqu’en Orient avec les médecines ayurvédique et chinoise par exemple.

Mais c’est assurément à Hippocrate que nous devons l’impulsion la plus originale…

Au plan philosophique, la naturopathie intègre le concept appelé « vitalisme », c’est-à-dire qu’elle étudie, respecte et applique « l’énergie vitale qui permet à la fois de maintenir la santé (homéostasie) ou de la retrouver (auto guérison).

Au plan scientifique, on parle « d’humorisme », terme néo-hippocratique supposant qu’il n’est pas de santé sans équilibre du milieu intérieur : « les humeurs » (sang, lymphe et liquides cellulaires) pouvant souffrir de surcharge (déchets, toxines et pollutions diverses), de carences ou de troubles de la circulation.

Au plan technique, nous appliquons les règles de « l’hygiénisme » traditionnel, c’est à dire tous les éléments naturels pouvant entretenir ou optimiser la santé : eau, air, alimentation, exercices physiques, ensoleillement, gestion du stress, plantes et huiles essentielles, techniques réflexes, manuelles ou énergétiques…

Au plan méthodologique, nos stratégies s’appuient sur « le causalisme » (recherche des causes premières des troubles et non des symptômes apparents) ainsi que sur le « holisme » (approche globale de l’être humain, sur les différents plans, et en interaction avec l’environnement).

Aujourd’hui, la naturopathie est représentée notamment par l’Organisation de la médecine naturelle et de l’éducation sanitaire (O.M.N.E.S) et la Fédération nationale des associations d’hygiène et de médecines alternatives naturelles (F.E.N.A.H.M.A.N).

*selon Daniel Kieffer

Quel position pour la Naturopathie dans le paysage français de la santé ?

La naturopathie se positionne en complémentarité de la médecine d’urgence et des médecines dites douces (homéopathie, phytothérapie…).

Elle est classée dans les « médecines non conventionnelles » au niveau de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Elle a toute sa place dans le domaine de la prévention et dans l’accompagnement des personnes déjà sous prise en charge médicale (mais ne la remplace pas).

Les rôles et limites du naturopathe

Enseigner pour prévenir : le naturopathe a un rôle d’éducateur de santé.

Accompagner « l’auto-guérison » : donner toutes les clés essentielles pour réussir à remonter ou moduler la vitalité et permettre de retrouver la pleine santé.

Responsabiliser le consultant : c’est donner l’envie de se prendre en charge et de mettre tout en œuvre pour son bien-être quotidien.

Garder la pleine conscience de ses limites : orienter la personne vers d’autres thérapeutes si la compétence demandée n’est pas possible.

Accompagner sur le chemin de la croissance : c’est ouvrir des portes sur toutes les dimensions de l’être humain pour augmenter la conscience de soi dans le monde.

Qu’est-ce qu’un bilan naturopathique ?

Il s’agit d’un bilan de vitalité et d’une anamnèse complète sur tous les aspects de la vie de la personne.

Le bilan se base sur l’étude de la morphopsychologie, l’étude de l’iris (iridologie), la pulsologie chinoise éventuellement.

Il permet de définir le terrain (potentiels et faiblesses), c’est-à-dire : la constitution (potentiel vital / faiblesses acquis à la naissance), le tempérament (comment la personne s’est adaptée à sa condition de vie et quelles conséquences sur le capital de départ) et la diathèse (l’état de la personne à l’instant T de la consultation).

Est ensuite réalisée une anamnèse : c’est un questionnaire approfondi sur le fonctionnement global des systèmes organiques, les habitudes de vie, l’alimentation… ce qui va permettre de déterminer les éventuelles causes des troubles.

Le naturopathe établit ensuite un programme d’hygiène vitale, comprenant les conseils en réponse à la problématique. Ils sont à mettre en place chez soi selon les modalités définies ensemble lors de la séance.

Les 10 pratiques naturelles en naturopathie

Les 3 techniques majeures :

  1. l’alimentation : apprendre les bases de l’alimentation saine, les cures saisonnières … (voir rubrique ateliers et formationsspécifiques alimentation)
  2. l’exercice physique : le mouvement c’est la vie (voir rubriquecours hebdomadaire, ateliers, formations)
  3. la gestion de son stress mental, émotionnel et physique :(voir rubrique: séances individuelles, cours hebdomadaire, etateliers)…Les 7 autres pratiques :
  4. l’hydrologie : utilisation de l’eau chaude, froide, vapeur…
  5. la respiration : libération et contrôle de son souffle (voir rubriquecours hebdomadaire, ateliers, formations)
  6. la phytologie et l’aromatologie : thérapie par les plantes et les huiles essentielles( voir rubrique: séance individuelle: huiles essentielles, bilan naturopathique, ateliers et formationsspécifiques huiles essentielles)
  7. les techniques manuelles de bien-être : thérapies corporelles( voir rubrique: Shiatsu, Libération de mémoires corporelles,réflexologie, tuina
  8. la réflexologie : plantaire, crânienne…
  9. l’énergétique : shiatsu, réflexologie sensorielle, tuina, acupuncture, Libération de mémoires corporelles
  10. le rayonnement :( voir rubrique: couleur-thérapie, luminothérapie)

Le praticien de santé naturopathe n’est pas forcément spécialiste de toutes ces pratiques et délègue si nécessaire à un autre thérapeute.